Brumeux

by Mikrob

supported by
Maison Planàterre
Maison Planàterre thumbnail
Maison Planàterre Voici donc le p'tit dernier album de Mikrob comprenant 3 pièces musicales. Sur le Titre "Nocturne", le groupe insère de manière pertinente le piano pour la première fois je crois depuis leur début (enfin pour le matériel disponible sur bandcamp). Le Titre "Les graines de la destruction" est un rock typique de Mikrob, énergique, délictueux et attachant.

"Les graines de la destruction":
www.youtube.com/watch?list=PLzXz0E-TaexLUFh01-KBVFr3zfQ0C0g8q&v=v3uz4IkjIzo Favorite track: Les graines de la destruction.
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
2.
02:33
3.

about

enregistré et mixé entre montréal et gurugram

credits

released April 25, 2017

mikrob:
JF Daoust
Joe Beaudoin
Christian Bourdelais
Eric Williams

artwork Joe
typographie RM

tags

license

all rights reserved

about

Mikrob Montreal, Québec

contact / help

Contact Mikrob

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Le dernier mot
Y m’reste encore bien des choses à apprendre
Pis peut-être encore même plus à comprendre

Faudrait vraiment que j’apprenne à me détendre
Avant que mon corps se mettre à se défendre

Peut-être que j’ai l’air de me sentir bien
Dans le fond c’est toujours la même chose

Pis même quand ça sert plus à rien
Il faut toujours que t'ailles le dernier mot

Au diable les examens de conscience
Au bout c'est pas ça qui fait la différence

Peut-être que que l’air de m’sentir bien
Dans le fond c’est toujours la même chose

Pis même quand ça sert plus à rien
Il faut toujours que t’aille le dernier mot
Track Name: Les graines de la destruction
Ça fait longtemps qu’j’t’assis icitte 
Pis j’commence à trouver l’temps long 
Entouré des alcooliques pis 
Y’en a plus un qui dit rien d’bon

Veux-tu ben m’dire c’que j’fais icitte 
Y m’semble que j’serais ben mieux dans mon salon 
Chaque fois que j’me mets à boire 
C’est juste toi qu’j’ai envie d‘voir 

Chu devenu un être pathétique 
À force de trop vouloir y croire 
Dans mon monde imaginaire 
Chu dans ton lit à toutes les soirs

Veux-tu ben m’dire c’que j’fais icitte, 
Y m’semble que j’serais ben mieux dans ton salon 
Chaque fois qu’je regarde en arrière 
C’est juste toé qu’j’ai envie d’voir 

T’as rien compris, tu poses pas les bonnes questions 
Moi j’y ai cru, malgré toute les implications 
Des imprévus, et tout’ sortes de complications 
On finit par, semer les graines de la destruction

Finalement pour tout bien conclure 
Y fallait refaire introduction